30 octobre 2008

il est minuit Dr Ross...

En fait il était un peu plus tôt que cela.
Mais après tout, pourquoi se contenter de regarder Grey's anatomy, alors qu'on peut s'offrir un vrai passage aux urgences? Hein? Pourquoi?

C'est vrai que ce serait dommage de se priver, d'autant que la réalité vaut pratiquement la fiction.
Je passerai rapidement sur les circonstances qui m'y ont amené qui se limitent à une maladresse regrettable dans la manipulation d'objets en verre...

C'est vrai que c'aurait été dommage, de ne pas pouvoir brandir ma main sanguinolante en guise d'explications de mon arrivée dans le service (main sanguinolante qui ne suscite pas plus d'inquiétude que cela chez mon interlocutrice ce qui a un effet relativement apaisant finalement).
C'est aussi l'occasion de se faire un peu moquer sur la banc de la salle d'attente "ha vous aussi? Mon mari c'est pareil.".
Effectivement, une fois à l'intérieur, le type que je croise me gratifie d'un large sourire avec sa main bandée.
Il paraît que c'est la série ce soir. Le type dans le box d'à côté semble le prouver, sauf qu'il a des difficultés à admettre qu'il vaudrait mieux qu'il s'abstienne de mettre les mains dans un moteur pendant quelques jours, même s'il "fait attention et ne salit pas la plaie".
Il y a aussi le type qui téléphone parce qu'il a mal et qu'il voudrait passer pour qu'on lui pose une perf pour le soulager. Le médecin de garde brise ses rêves en lui disant que la perf qu'on lui mise il y a trois jours n'est ni plus ni moins efficace que le comprimé de doliprane qu'il est prié de prendre chez lui. Il semble avoir beaucoup de mal à admettre que c'est la même molécule. D'ailleurs j'entends après le grand soupir qui suit la fin de l'appel qu'il appelle tous les soirs. Un de ces habitués auxquels les séries nous ont -aussi- habitués.

Peut-être n'est-il pas insensible aux charmes de la blouse blanche, comme cet autre type, qu'une interne qui a fini sa garde raccompagne à la porte et qui se demande si elle ne pourrait pas le déposer chez lui. Ses rêves (ou juste sa tentative de se faire raccompagner, ne voyons pas le mal partout) s'arrêteront manifestement sous la pluie qui détrempe la nuit...
C'est bien parce que ça fait même pouffer de rire la doctoresse qui est en train de me recoudre le doigt. Bonne ambiance entre infirmières et médecins.
On resterait presque davantage pour profiter du spectacle.

Mais bon, quatre points pour la soirée, ça suffira...

Posté par IamNoOne à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur il est minuit Dr Ross...

Nouveau commentaire