31 juillet 2008

Patrick Bateman 2...

J'adore ces clients qui savent tout sur tout et surtout sur ma profession qui n'est pas la leur (je pense d'ailleurs qu'il y a dans toute profession, ce type de clients "sachants").
J'aodre cette jeune avocate au ton pointu qui se donne du maître au téléphone (premier signal d'alerte négatif) et qui n'est pas ma cliente mais qui épaule assurément adroitement sa belle-famille, qui ne me croit pas quand je lui dis que j'ai fait mon boulot et qui téléphone elle même au Confrère pour s'en assurer (geste qui me donne généralement une ouverture d'esprit proche de celle de la palourde titillée sur son rocher).
J'adore quand elle me rappelle ensuite pour "m'avertir" qu'il manque encore des pièces pour son dossier qui se signe dans plus d'un mois.
Ca pourrait donner "mais est-ce que cela ne risque pas de retarder la signature" (je ne sais pas mais je m'inquiète et m'informe)
Mais non ça donne "je suis surprise de ne pas avoir été avertie que telle formalité était en cours dans ce dossier et des risques" (sous-entendu vous nous avez caché des choses, preuve qu'elle ne connaît absolument rien à ce dont elle parle, le tout pour une formalité si tristement banale que je me suis permis de rire discrètement sans prendre le ton gêné -d'être pris sur le fait dans ma tentative de fraude- ou penaud -de celui à qui le client apprend son boulot- qu'elle attendait assurément).
Bien sûr, il m'a fallu contenir cette envie croissante de lui demander de me confirmer sa profession et d'en conclure qu'il était normal qu'elle ne maîtrise pas totalement les rouages fussent-ils grossiers de la mienne...

Posté par IamNoOne à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Patrick Bateman 2...

Nouveau commentaire