07 septembre 2007

le stress est soluble dans l'eau...

piscineCe qui est pratique finalement.
Les contrariétés que j'ai pu connaître ces derniers jours m'ont rappelé ce principe.
Sitôt arrivé chez moi,  hop, direction la piscine (à 20.22° certes) pour y enchaîner les longueurs sous un soleil déclinant et se concentrer exclusivement sur les battements et les séries qui s'enchaînent.
Encore une...
Et encore une autre
, je concentre mon esprit et mes efforts sur l'extremité opposée de la piscine, le reste s'éloigne.
Je régule mon souffle et mes expirations. Je me souviens de mes efforts en course à pied.
Le corps enregistre le rythme et y répond.
une autre longueur...
Lorsqu'on a l'impression que le contrôle de la situation nous échappe, j'ai constaté par le passé qu'il était bon de se concentrer sur le contrôle de soi et pourquoi pas de son corps. Pour le mettre à l'épreuve de la volonté, de l'effort. Et se dire que tout ne nous échappe pas, jeter sa hargne dans l'effort pour ne pas la gâcher en vain, pour ne pas se laisser aller à dire un grand merde, quand la raison nous dit "mais nooon" mais que dans le même temps, chaque réflexion -peut être mal interprêtée- ne donne qu'une envie, claquer la porte avec fracas en écoutant sa fierté (certes peut être mauvaise conseillère mais bon...).
J'avais d'ailleurs remarqué que le stress est d'une façon générale soluble dans la sueur, celle de la levée de fonte, ou de la course à pied, au rythme des talons qui frappent le bitume ou le tartan. C'était à d'autres occasions.

Peut être effectivement que j'aurais préféré éviter d'avoir à recommencer à me servir du sport pour évacuer plutôt que par plaisir.

Posté par IamNoOne à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur le stress est soluble dans l'eau...

Nouveau commentaire